Entrevue : Coopérative de solidarité Belvédère - Dans le cadre de l'économie sociale : j'achète ! on vous présente les entreprises participantes

22 mars 2022
  • Nouvelles

Aujourd’hui, c’est assurément avec un petit pincement au cœur que nous vous présentons notre dernière entreprise d’économie sociale participante à l’initiative ESJA. Pour cette dernière occasion, c’est la Coopérative de solidarité Belvédère qui sera à l’honneur. L’entreprise propose une panoplie de services en communications (design graphique, stratégie Web, etc.) pour des entreprises de toutes tailles. L’organisme se distingue par sa créativité, sa rigueur et son esprit de coopération.

« Notre mission sociale s’articule principalement en deux volets. En premier lieu, nous offrons à nos employé.e.s des horaires flexibles et une rémunération équitable. En deuxième lieu, les services que nous offrons sont toujours adaptés aux différentes conjonctures que nos clients vivent. Nos échéanciers sont malléables et nous ajustons nos services stratégiques en fonction des besoins réels de nos clients », explique M. Logan Allen, membre de la coopérative.

➖ La pandémie a causé de nombreux ralentissements pour l’entreprise

« Avec les multiples confinements, le rythme de travail, habituellement constant et parfois même foisonnant, a subi plusieurs ralentissements. Mais depuis l’annonce « officieux » de la part du gouvernement que la pandémie pourrait passer à une phase endémique, le téléphone s’est remis sérieusement à sonner. Nous reprenons lentement mais sûrement une cadence plus soutenue. », affirme M. Allen.

➖ La transition écologique fait partie des mœurs de la Coopérative Belvédère

« La nature même de nos services favorise la transition écologique. Le fait que le déploiement de nos services soit virtuel et que notre facturation le soit également diminue significativement l’utilisation du papier. L’ensemble de nos collaborateurs sont grandement sensibilisés à cette transition écologique en cours et qui, de toute manière, sera inévitable. Pour nous, cela va de soi », conclut M. Allen.

« Retour aux nouvelles