Près d’un million de dollars pour soutenir l’économie sociale sur l’île de Montréal

15 mars 2011

De gauche à droite :  Mme Marie-Claire Dumas (directrice générale de la Conférence régionale des élus de Montréal), M. Vincent Audette-Chapdelaine (responsable du calendrier Le Mur Mitoyen et directeur général de l’entreprise d’économie sociale Espace Temps), M. Jérôme Unterberg (sous-ministre adjoint à la métropole, ministère des Affaires municipales des Régions et de l’Occupation du territoire (MAMROT)), Mme Édith Cyr (présidente du Comité d’économie sociale de l’Île de Montréal et membre du comité exécutif de la Conférence régionale des élus de Montréal),  M. Réal Ménard (maire de l’arrondissement Mercier—Hochelaga-Maisonneuve), M. Laurent Maisonnave (président du conseil d’administration de l’entreprise d’économie sociale Île sans fil), M. Jean Sébastien Dufresne (président du Forum jeunesse de l’île de Montréal) et M. Jean Therrien (directeur du Développement économique, Conférence régionale des élus de Montréal).

Montréal, le 15 mars 2011 – Une entente de près d’un million de dollars pour soutenir le développement de l’économie sociale sur l’île de Montréal a été annoncée conjointement aujourd’hui par le ministère des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du territoire (MAMROT), la Conférence régionale des élus (CRÉ) de Montréal, le Comité d’économie sociale de l’île de Montréal (CÉSÎM) et le Forum jeunesse de l’île de Montréal (FJÎM), lors d’un événement public tenu au Bistro In Vivo, une entreprise d’économie sociale.

« L’économie sociale génère annuellement des revenus de deux milliards de dollars et représente plus de 60 000 emplois directs sur le territoire montréalais. C’est pourquoi, nous sommes fiers de contribuer aux efforts de promotion de ce secteur et à sa consolidation par le biais du pôle régional en économie sociale qu’est le CÉSÎM, une instance de concertation qui existe depuis 1997 », a indiqué monsieur Laurent Lessard, ministre des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du territoire.

« Cette entente nous permettra de soutenir certains projets structurants pour la métropole, particulièrement dans des secteurs où l’économie sociale est moins présente comme celui des nouvelles technologies. Nous sommes fiers, par exemple, de soutenir Île sans fil, afin de permettre à l’entreprise de se consolider pour développer plus largement ses services sur le territoire montréalais. Il s’agit d’un des créneaux porteurs pour l’économie sociale », a déclaré madame Manon Barbe, présidente de la CRÉ de Montréal. Créée en 2003, Île sans fil offre un accès Internet sans fil, public et gratuit, à plus de 175 000 usagers dans plus de 250 points d’accès à Montréal.

Pour madame Édith Cyr, présidente du CÉSÎM, cette entente contribuera à faire connaître davantage les entreprises d’économie sociale montréalaises auprès du public. « Nous avons déjà fait un pas important avec le répertoire en ligne des entreprises montréalaises d’économie sociale. Toutefois, nous allons encore plus loin cette fois avec notre collaboration avec Le Mur Mitoyen. Les activités et les événements qui apparaîtront sur notre site www.economiesocialemontreal.net seront simultanément relayés dans le calendrier montréalais du Mur Mitoyen, ainsi que dans les 250 points d’accès d’Île sans fil, ce qui donnera encore plus de visibilité aux activités de l’économie sociale. Les partenaires peuvent également reprendre ces nouvelles, l’objectif étant de multiplier les endroits où l’on parle d’économie sociale », précise madame Cyr.

Par cette Entente spécifique de régionalisation d’une durée de quatre ans, le MAMROT et la CRÉ de Montréal s’engagent à investir un montant de 250 000 $ chacun, afin de soutenir les efforts de concertation et de promotion du CÉSÎM, aussi signataire de l’entente, ainsi que le développement de nouveaux créneaux et secteurs d’activités.

Le FJÎM y contribue également pour un montant de 250 000 $ réparti sur trois ans, afin de faire connaître l’économie sociale auprès des jeunes. « Nous avons initié le projet Osez l’économie sociale depuis un an déjà afin de répondre à un intérêt grandissant des jeunes pour l’économie sociale », déclare monsieur Jean-Sébastien Dufresne, président du FJÎM. « Les jeunes veulent des emplois qui rejoignent leurs valeurs. Le marché du travail vit des changements importants et doit s’adapter aux besoins mais surtout aux désirs des jeunes de se réaliser en tant qu’individu, mais aussi en tant que citoyen responsable », de poursuivre monsieur Dufresne.

L’engagement du ministère de l’Immigration et des Communautés culturelles (MICC), d’un montant de 198 000 $ réparti sur trois ans, vise à soutenir les entreprises d’économie sociale qui offriront des emplois d’été formateurs aux jeunes étudiantes et étudiants de 16 à 18 ans issus de l’immigration et en particulier des minorités visibles dans le cadre de son projet « Place à la relève ».

Le ministère du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation (MDEIE), le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ), et l’Agence de Santé et Services Sociaux de Montréal (ASSSM) sont également signataires de l’entente et s’engagent à collaborer à certains dossiers stratégiques en économie sociale.

Le CÉSÎM est un comité-conseil de la CRÉ de Montréal formé majoritairement d’entreprises d’économie sociale et d’acteurs intéressés par l’économie sociale. La Conférence régionale des élus de Montréal regroupe les leaders politiques et socioéconomiques de l’île de Montréal. Elle a pour mandat de favoriser le développement de son territoire par une approche concertée et d’agir comme interlocuteur privilégié du gouvernement en matière de développement régional.

« Retour aux nouvelles