Entrevue : Axia Services - Dans le cadre de l'économie sociale : j'achète!, on vous présente les entreprises participantes

25 novembre 2021
  • Nouvelles

Aujourd’hui, nous vous présentons une autre entreprise d’économie sociale dont nous pouvons être fiers : Axia Services. Fondé en 1975, l’organisme a pour mission d’offrir des emplois de qualité à des personnes vivant des limitations, tant physiques que psychologiques, en créant et en développant des activités commerciales. L’offre de service d’Axia se déploie dans deux secteurs distincts. : un service de gestion immobilière est proposé par l’entremise d’Axia Entretien ménager et Axia Sécurité et un service de sous-traitance alimentaire et industrielle est également fourni par l’intermédiaire d’Axia Emballage.

« Nous en sommes à notre cinquième cohorte avec l’ESJA et, grâce à son apport, nous avons pu signer plusieurs contrats avec d’importants donneurs d’ordre, Hydro-Québec, Energir, Desjardins et la Caisse de dépôt et placement, pour ne nommer que ceux-là. », résume M. Jean-Emmanuel Arsenault, directeur général chez Axia Services.

➖ La pandémie n’a eu que très peu d’impacts sur l’essor de l’entreprise.

« En effet, la pandémie n’a aucunement ralenti notre rythme de production. Puisque l’agence de sécurité ainsi que notre service de sous-traitance alimentaire étaient tous deux considérés comme des services essentiels, la croissance de l’entreprise s’est poursuivie rondement. Évidemment, comme toutes les entreprises québécoises, nous vivons actuellement une pénurie de main-d’œuvre, mais somme toute, Axia Services a continué sur sa lancée », affirme M. Arsenault.

➖ La transition écologique est au cœur de l’identité économique et sociale d’Axia Services.

« En 2020, nous avons participé au parcours de développement durable parrainé par la Ville de Montréal. Nous avons obtenu officiellement l’accréditation d’entreprise écoresponsable. Cette homologation nous permettra, entre autres, d’augmenter notre flotte de véhicules « verts », en plus d’accélérer de nombreux autres projets écologiques en interne », conclut avec fierté M. Arsenault.

« Retour aux nouvelles