Entrevue : La Transformerie - Dans le cadre de l'économie sociale : j'achète ! on vous présente les entreprises participantes

11 janvier 2022
  • Nouvelles

En ce début d’année, nous vous présentons une entreprise d’économie sociale dont la raison d’être est essentielle. La Transformerie réduit le gaspillage alimentaire en mettant en œuvre des solutions positives, innovantes et efficaces au problème des invendus dans les épiceries et les fruiteries. L’entreprise sensibilise également les commerçants et le grand public à cet important enjeu.

« C’est en mai 2019, avec l’avènement du programme Les Rescapés, que notre entreprise a pris son envol. Ce programme vise la valorisation de la qualité des aliments invendus auprès des épiceries et des fruiteries. Nous avons collecté plus de 100 tonnes de nourriture et distribué près de 70 tonnes de denrées à des organismes partenaires en dépannage alimentaire. Nous avons également produit près de 40 000 pots de tartinades et marmelades », indique M. Guillaume Cantin, directeur général de l’entreprise.

➖ Un volet sensibilisation tout aussi important que la valorisation des invendus.

« Récemment, nous avons amorcé une campagne visant à sensibiliser le grand public et les commerçants à la réduction du gaspillage alimentaire. Avec Les Rescapés, nous entretenons notre gazon en coupant les mauvaises herbes. Cependant, nous souhaitons enrayer le problème en évitant la pousse de ces mêmes mauvaises herbes. Nous avons donc amorcé la création d’un laboratoire consultatif visant à réduire le gaspillage à la source même. Ainsi, nous souhaitons mettre à contribution un éventail de partenaires. Commerçants, grand public, instances gouvernementales seront consultés et impliqués afin d’atteindre notre objectif ultime : éliminer le gaspillage alimentaire », explique avec clarté et de façon imagée M. Cantin.

➖ La réduction du gaspillage alimentaire est la solution prioritaire pour enrayer les changements climatiques.

« Selon les constats du Projet Drawdown — un OBNL qui réunit 70 scientifiques travaillant sur l’évolution du climat avec le GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) —, la réduction du gaspillage alimentaire est la solution ultime pour réduire les changements climatiques », conclut en toute humilité M. Cantin.

« Retour aux nouvelles