Entrevue : La Coop Maître d’œuvre - Dans le cadre de l'économie sociale : j'achète ! on vous présente les entreprises participantes

13 décembre 2021
  • Nouvelles

Le temps des Fêtes approche à grands pas et notre série d’articles portant sur les entreprises d’économie sociale participante à l’initiative ESJA se poursuit.

Cette semaine, c’est la Coop Maître d’œuvre qui est en vedette ! L’organisme offre des services complets d’accompagnements pour des projets immobiliers collectifs du grand Montréal.

« Nous visons le développement, le maintien et l’amélioration du parc immobilier de la métropole, toujours dans une perspective d’économie sociale. En fait, nous offrons des services de construction/rénovation qui sont vouées en grande partie à des logements sociaux et des organismes à but non lucratif en habitation », explique M. Marcel Pedneault, directeur général de la Coop Maître d’œuvre.

➖ Une mission sociale axée sur la formation, l’accompagnement des femmes et des personnes immigrantes.

« Nous embauchons des femmes et des personnes immigrantes afin de les intégrer dans le milieu de la construction. C’est un défi de tous les instants, car ce secteur est parfois réfractaire à la nouveauté. Malgré les préjugés et la barrière de la langue, nous persistons et signons : nous croyons que ces personnes ont droit à une véritable chance de s’épanouir dans un métier qu’elles aiment ! », affirme avec conviction M. Pedneault.

➖ Le prochain défi : l’intégration des personnes itinérantes dans le secteur de la construction.

« Nous travaillons à concrétiser un projet d’intégration de personnes en situation d’itinérance dans le milieu de la construction. Nous nous sommes laissé séduire par un projet semblable qui se développe actuellement dans la région de Toronto. Évidemment, ce projet se déploie en toute collégialité avec notre mission d’accompagnement des femmes et des personnes immigrantes », précise M. Pedneault.

➖ Le recyclage des matériaux utilisés est un souci constant pour la Coop Maître d’œuvre.

« Depuis quelques années, nous collaborons avec Architecture sans frontières Québec dans le démantèlement de certains bâtiments afin de récupérer les matériaux inutilisés. Ça fait partie, ça aussi, de notre mission sociale ! » clôt M. Pedneault.

« Retour aux nouvelles